Canada

À l’assaut de la cabane à sucre

Salut toi !

Si je te dis qu’on est allés faire une Cabane à Sucre le week end passé, tu t’imagines quoi ? Une cabane et du sucre ? Oui bon c’était facile, et c’est pas loin de la réalité en plus de ça (mais y’a quand même plus de gras que de sucre je dirai)…
Tu n’es pas sans savoir qu’au Canada, il y a des érables : ces arbres réputés pour donner un précieux sirop tant convoité par les québécois. Et une cabane à sucre est un grand restaurant familial qui se trouve au milieu d’une érablière où l’on récolte l’eau d’érable pour la transformer en sirop.

C’est LA sortie incontournable de l’hiver pour les touristes.

Pour la petite anecdote, cette sortie était organisée pour marquer le retour en France de Kenny et Sophie, un couple d’amis qui rentre très bientôt. Sophie avait la grippe et n’a pas pu venir, Kenny l’a couvée toute la journée jusqu’a quasiment s’effondrer à la fin, et PM (qui conduisait une des deux voitures) a fait de même mais à réussi à conduire au retour malgré tout…

Voilà pour les points positifs !

Après s’être donné rendez-vous chez le loueur de voitures samedi matin, nous sommes partis en direction du mont Saint-Grégoire, à 45 minutes au sud-est de Montréal.
Je fais un petit aparté pour souligner que le Québec est une province assez plate (au sens propre, pas au sens québecois). Par conséquent, tout ce qui dépasse du sol de plus de 10 mètres s’appelle un mont.

Comme tu peux le constater, en ce moment, le paysage est complètement dépourvu de neige. Ceci dit quelques tempêtes sont encore à venir.

Immédiatement après notre arrivée, nous partons pour un tour de tracteur au milieu du verger.
Le verger ?
Et oui le verger, car les érables ne donnent de l’eau qu’à partir des premiers redoux, lorsqu’il fait -5 la nuit et +5 la journée environ. Cette saison s’appelle la saison des sucres. La récolte de l’eau d’érable s’arrête lorsque la sève circule de nouveau dans l’arbre ce qui arrive au printemps.
Les pommes quant à elles, se récoltent de juillet à octobre (selon les variétés -dont les Mac Intosh-).
Voilà pourquoi les érablières et les vergers cohabitent.

C’est donc un moment idéal pour aller déguster le cidre à l’endroit où il est fabriqué.

La cidrerie
Maison typique québecoise

Puis nous rentrons à pieds à la cabane à sucre à travers le verger et l’érablière. Certains d’entre nous goûtent l’eau d’érable à même le seau servant à la récolter, pas top paraît-il.

La cabane à sucre

Arrive le moment tant attendu : la bouffe ! Nous passons à table au milieu d’une grande salle comble, sur la table : du lait ; du café ; du jus de pomme ; du sirop d’érable ; de la salade de choux ; des betteraves. La serveuse arrive avec des beans (haricots blancs en sauce) ; des frites ; des chaussons à la viande ; une omelette géante ; du jambon ; du bacon ; des saucisses cuites dans le sirop d’érable ; des boulettes de poulet en sauce et des oreilles de Christ (prononcer criss). En terminant par un « Bon appétit, tout est à volonté ! ».
Bon, tu l’auras compris, il y avait suffisamment à manger. Mais j’ai intentionnellement terminé mon énumération par les oreilles de Christ parce que c’est quand même le mets le plus curieux que nous ayons goûté : de la peau de porc, cuite dans la graisse de porc… C’était tellement immonde que ça nous a donné des haut-le-cœur.
Enfin le dessert composé de tarte au sucre, beignes (beignets) et pets de sœur.

À mon avis, au moment où j’écris, je suis encore en train d’en digérer une partie…

Pour faciliter le transit, on a décidé de gravir le mont Saint-Grégoire qui culmine à 250m d’altitude (environ 20 minutes de marche).

Au retour, nous avons eu l’occasion de goûter la tire d’érable : du sirop d’érable qui vient d’être fait dont on verse des louches sur de la glace pour en faire des petites sucettes. Ça fond quasi instantanément dans la bouche et c’est franchement bon !

À ce moment là, Kenny était à l’agonie dans la voiture et nous étions tous très fatigués, ce qui marquait l’heure du retour. Cela marque également la fin de cet article mais nous nous retrouverons bientôt pour de nouvelles aventures ! 😀

Bise et à bientôt !

3 Comments

  1. jo

    Met moi une sucette de côté!

    1. François

      On ramènera des pots de sirop comme ça on se les fera direct !

  2. ANNIE PERRET

    Coucou tous les 2. Nous venons de lire votre article avec Alicia sur les genoux.
    Elle a tenu à faire la lecture à voix haute. Et c’était bien sympa.
    Comme d’habitude, nous avons apprécié de partager ces moments avec vous.
    Nous constatons que l’ambiance est bonne, les « gueuletons » fameux même s’ils sont un peu lourds et les activités diverses.
    Pour notre part, lors de notre bref séjour chez les « cousins », nous n’étions pas trop « fan » du sirop d’érable. Mais les arbres sont splendides surtout lors de l’été indien.
    Des gros bisous à tous les 2.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Pour ne rater aucun article,
abonnez vous à notre newsletter